Regrouper ses prêts en tant qu’intérimaire

Salarié intérimaire et regroupement de dettes :

Lorsqu’un salarié fait une demande de rachat de crédit, l’établissement bancaire lui demande de confirmer s’il travaille dans l’intérim et ce depuis combien de temps et la régularité de son métier afin de pouvoir faire une estimation de ses garanties.

Un salarié intérimaire ayant des revenus réguliers a la possibilité de voir l’aboutissement de sa demande.

Le principe d’une cession sur salaire :

Généralement avant d’accepter votre demande, les établissements bancaires vous demandent de fournir des garanties sous la forme d’un regroupement d’emprunts avec une hypothèque ou encore une cession sur salaire.

Une cession sur salaire veut tout simplement signifier que vos mensualités pour le remboursement de votre crédit seront versées par votre employeur et seront ensuite déduises de votre salaire.

Travailleur frontalier :

Il existe plusieurs solutions pour les travailleurs frontaliers notamment pour ceux qui résident en France mais qui travaillent à l’étranger, ils doivent fournir une hypothèque sur leur logement en France pour pouvoir bénéficier d’une offre de regroupement de prêts ou alors une cession sur salaire.

Le nombre d’enfant est-il pris en compte :

Les établissements bancaires prennent en considération le nombre d’enfant dans l’acceptation de toute demande de prêts.