Pourquoi faire une simulation de rachat de crédit ?

Pour mémoire un rachat de crédit offre à tout consommateur la possibilité de diminuer sa mensualité quelque soit son endettement.

Cette opération est souvent est réalisée avec l’aide d’un courtier en rachat de prêts, un organisme bancaire, un organisme financier ou encore un intermédiaire en opération bancaires.

L’objectif d’un courtier est de trouver la solution la plus adaptée pour que chaque emprunteur puisse regrouper ses crédits au taux d’intérêts le plus intéressant.

Toute la complexité d’un refinancement, réside dans l’élaboration du dossier, réunir les pièces, les analyser et les présenter à l’organisme bancaire qui accepte le prêt.

Faire une simulation permet à de nombreux emprunteurs de se faire une idée de la mensualité qu’ils pourraient payer en réalisant un regroupement de leurs crédits.

Malgré tout la simulationt ne doit pas être considéré comme une réponse exacte et définitive du montant de la mensualité qu’un emprunteur aura à régler.

Dans le déroulement de cette étude, un emprunteur va remplir des éléments qui donneront un aperçu, mais l’emprunteur n’est pas à même d’analyser sa situation financière comme peut le faire un professionnel.

De nombreux paramètres ne sont mesurables que par l’œil affuté d’un spécialiste. L’emploi occupé par l’emprunteur, la qualité de tenu de ses comptes, les garanties supplémentaires qui peuvent être mise en avant par l’emprunteur et bien d’autres éléments qui ne sont pas mesurables ou chiffrables sans l’aide d’un spécialiste.

C’est la raison pour la quelle, il est préférable pour un emprunteur de réaliser une simulation auprès d’un courtier en rachat de crédit, qui saura non seulement chercher les aspects les plus positifs de votre dossier, mais qui saura en plus vous rassurer et vous guider, tout en étant votre interlocuteur privilégié.

Il est important de rappeler que l’emprunteur ne s’acquitte d’aucun frais en faisant appel à un courtier, c’est uniquement lors de l’acceptation du dossier de prêt que l’organisme bancaire rémunère le courtier en tant qu’apporteur d’affaires.