Arnaques et courtiers ?

Éviter en toute simplicité les arnaques

Vous entendrez peut être des gens vous dirent qu’ils ont été arnaqués lors d’un rachat de crédit. Ce n’est pas l’opération en elle-même qui peut être une arnaque, car rappelons le, un rachat de prêts est un outil financier qui s’apparente à n’importe quel prêt bancaire.

C’est un terme qui définit le regroupement de l’ensemble de vos prêts, de vos dettes, sous un seul et même prêt avec divers objectifs dans ce montage financier qui sont propres à chaque emprunteur.

Le rachat de crédit possède un cadre législatif très fort qui a pour but de protéger les intérêts des emprunteurs et de définir les règles de transactions bancaires, pour les courtiers et les organismes bancaires, le législateur évite ainsi de nombreux dérapages qui seraient liés à la cupidité de certains.

En soit il ne peut donc jamais être considéré comme une arnaque, bien que certains emprunteurs utilisent le mot arnaque pour expliquer un mécontentement sur le taux ou sa durée. Pour palier à ce manque de transparence et avoir la meilleure offre de refinancement, il est utile de s’adresser à de plusieurs courtiers qui eux-mêmes ont développé des partenariats avec plusieurs banques, c’est seulement de cette façon que vous pourrez obtenir la meilleure offre.
Si vous le souhaitez, vous pouvez vous appuyer sur notre outil de simulation et ainsi être facilement mis en relation avec un courtier spécialisé.

Il existe cependant une autre forme d’arnaque dans le monde du rachat de crédit, vous pouvez heureusement l’éviter très facilement. Le principe de la rémunération d’un professionnel est simple à comprendre. Le courtier travaille sans rémunération, jusqu’à la validation de l’offre de prêt par une banque ou un organisme financier, c’est lors du versement de votre nouvel emprunt que la rémunération du courtier sera débloquée.

Seulement par appât du gain, certains courtiers vous demandent une rémunération pour effectuer le montage de votre dossier. Vous ne devez en aucun cas verser cet argent, sur l’ensemble des brochures qu’un courtier vous donne et qui vantent les mérites d’un rachat de crédit, la mention indiquant que l’avance de frais est illégale doit être indiquée.

Fort de ces informations, vous pouvez maintenant réaliser une restructuration de dettes sans crainte, si des doutes persistes, vous pouvez vous référer à notre article sur la législation du regroupement de crédits.