Lutte contre le surendettement selon François Hollande

Les candidats des élections présidentielles ont concoctés différents types de sujet pour convaincre la population Française de leurs bonnes intentions. Parmi ces sujets, les finances sont bien évidemment au rendez-vous avec des thèmes comme le surendettement, les établissements bancaires ou encore les crédits.

Candidat du Parti Socialiste, François Hollande a également donné son avis sur le sujet qui fut amené par le président de la Fédération des Associations Crésus qui lutte contre  le surendettement en France.

Selon la réponse directe et claire qu’il a évoqué sur TF1, on peut constater que François Hollande partage l’avis de la CNIL. Son avis sur le sujet démontre que ce fichier reste un sujet mitigé qui aurait une certaine utilité pour empêcher le surendettement mais qui amène d’autres risques qui ne sont pas acceptables pour les consommateurs Français.

Concernant le surendettement des ménages en France, François Hollande souhaite apporter des changements positifs surtout au niveau des taux d’intérêts qu’il souhaite voir baisser ou encore les frais des transactions bancaires.

Les établissements bancaires devront être plus responsables, par exemple, ne pas accorder des crédits aux personnes déjà endettées ou qui n’ont pas la capacité de rembourser un prêt.

Par contre il ne sait pas exactement comment il va s’y prendre pour mettre en place les solutions proposées en étant assez imprécis dans sa réponse.

Il est louable que le surendettement soit au coeur de la campagne des élections présidentielles, en effet les ménages en difficulté sont de plus en plus nombreux et malgré les nombreuses solutions de regroupements de prêts qui existent, d’autres solutions pourraient améliorer la vie des emprunteurs français.